l'assistance météo en direct

Tempête Barbara au sud et au centre-ouest de la France

Pluie - Vent - Tempête
mardi 20 octobre 2020  12H50
Cette semaine est marquée par une importante dégradation du temps. Une dépression très creuse, prénommée "Barbara" par la Météorologie Espagnole, provoque des vents tempétueux dans les Pyrénées et le Massif central, ainsi que dans les vallées exposées. Le Centre-ouest et les côtes de la Manche sont concernés par un bref coup de vent dans la nuit de ce mardi à mercredi également.

Une dépression, baptisée Barbara, remonte de l'ouest du Portugal vers la Bretagne puis vers les îles britanniques d'ici à mercredi, alors qu’un anticyclone se renforce sur l’Europe centrale. Entre ces deux centres d'action, le gradient de pression se resserre (différence de pression atmosphèrique). Cette situation de blocage sera  propice au développement d’intempéries.

Voici la chronologie des intempéries au plus proche de la dépression

Les vents

Les vents seront le paramètre principal lié à la remontée de la dépression. Il s'agit de vent du sud, avec des différences locales d'orientation en fonction des reliefs et des littoraux. Ainsi, en Méditerranée, le vent souffle du sud-est à est : il s'agit du vent marin et du vent d'Autan. Sur les crêtes pyrénéennes, et généralement en montagne ainsi que dans la vallée du Rhône, le vent est plutôt orienté au sud. Ces vents souffleront durablement, mais le maximum d'intensité est surtout prévu pour la nuit de mardi à mercredi.

Tempête surtout en montagne

Après une journée de mardi déjà ventée, le vent du sud se renforcera  encore davantage mardi soir et soufflera en tempête sur la chaîne pyrénéenne avec des rafales pouvant atteindre 150 km/h dans la nuit de mardi à mercredi et mercredi près des plus hauts sommets. Dans certaines vallées orientées  dans le sens du vent, le foehn déferlera et pourra atteindre 110 km/h du côté de Bagnères-du-Luchon (31) par exemple. Sur le sud du Massif central, le vent d'Autan atteindra fréquemment les 110 km/h en montagne, sur la Montagne Noire, le plateau du Larzac et le Cézallier.

Mercredi, le vent du Sud continuera à souffler en tempête sur les Pyrénées et très fortement dans le Massif central, jusqu’à 110 km/h en altitude. Dans les plaines et les vallées, les rafales pourront atteindre 90 à 100 km/h, jusqu’au Lyonnais, sur le bassin stéphanois et dans le val de Saône.

A partir de jeudi, avec le décalage de la perturbation vers l’est de la France, le vent commencera à se calmer, et cet épisode de vents violents se terminera en montagne.

Bref coup de vent au centre-ouest et en Normandie

Dès ce mardi soir, dans la nuit et jusqu'à ce mercredi matin, au passage de la dépression Barbara qui passera au plus près dans le Golfe de Gascogne, un bref coup de vent se produit au centre-ouest (Charentes, Vendée, Deux-Sèvres). Les rafales maximales pourront atteindre 100 à 110 km/h, ce qui n'est pas anodin. La marée haute du soir, vers 20 h, sera encore d'un fort coefficient (93) mais sera donc décorrelée du maximum des vents, se produisant entre minuit et 03 h du matin. Ensuite, ce mercredi matin, les vents forts, tout en faiblissant un peu, se propagent sur les Normandie et vers les Hauts de France, notamment la Côte d'Opale. Ces vents forts s'évacuent ensuite vers la Belgique en cours d'après-midi.

Les précipitations : un épisode cévenol classique, durable mais modéré

Dans ce flux de sud à sud-est remontant de la Méditerranée, l'humidité sera bloquée par les Cévennes, provoquant des pluies régulières mais plutôt faibles à modérées. De mardi à jeudi, les cumuls pourront tout de même avoisiner 100 à 150 mm sur la montagne cévenol. Une recrudescence des pluies aura lieu vendredi, lorsque le front froid balaiera tout le sud de la France : prenant un caractère orageux, l'épisode de vendredi sera assez intense et sera à surveiller, pouvant apporter un cumul supplémentaire de 100 mm.

 

Outre les pluies du sud-est, de fortes averses orageuses sont également envisagées entre les Pays de la Loire, la Bretagne et la Normandie entre mardi et jeudi. Sous les averses orageuses les plus intenses, entre 10 et 30mm d’eau pourront tomber en l’espace d’1 heure ponctuellement. Entre mardi et jeudi, les cumuls pourront atteindre localement 30 mm.

Fonte de la neige et pluies abondantes entraîneront des risques de crues et d'inondations

Cette "tempête de sud" s’accompagnera d’un redoux spectaculaire en altitude avec un isotherme 0°C qui remontera au-dessus de 4000 mètres sur les Pyrénées, ce qui provoquera une fonte extrêmement rapide du manteau neigeux à toutes les altitudes, même les plus élevées. La neige pourra disparaître jusque vers 1800 m d'altitude, mais résistera cependant au-dessus compte-tenu des épaisseurs accumulées. Cette fonte partielle mais rapide du manteau neigeux très épais pour une mi-octobre pourra provoquer une réaction rapide des cours d’eau descendant de ce massif, avec un risque de crues et d’inondations à surveiller. C’est dans les Cévennes que le risque de crues et d’inondations semble le plus élevé en raison des pluies durables.

 

A voir aussi

Episode cévenol : à quoi s'attendre ?

Qu'est ce que l'effet de foehn ?

Tout savoir sur le vent d'Autan


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel
** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel