l'assistance météo en direct

Prévisions saisonnières pour l'été

Prévision saisonnière
dimanche 21 juin 2020  12H43

L'actualisation des prévisions saisonnières est valable pour l'été (juillet, août et septembre), revêtant ainsi une importance particulière avec, en perspective, les vacances. Ces prévisions mettent en évidence un été qui serait a priori moins chaud et plus humide que les 5 précédents, présentant des températures proches des normales. Les modèles numériques apportent néanmoins des nuances entre ces trois mois.

Ces prévisions saisonnières, mises à jour chaque 10 du mois, concernent le coeur de l'été, avec les mois de  juillet, août et septembre. Après un printemps exceptionnellement chaud, la tendance a brusquement changé en ce mois de juin, contrairement aux prévisions numériques initiales. Ce changement semble devoir conditionner la suite de l'été, avec l'établissement d'une météo plus standard sur l'hexagone, ce qui avait été anticipé dans nos précédents bulletins. Cependant, même si nous retrouvons un été plus habituel, il n'y a pas non plus d'indicateur "d'été pourri", avec a priori une assez nette différence entre le mois de juillet (assez mitigé) et le mois d'août plutôt beau et plus sec.

 

Carte des anomalies de températures et de précipitations prévues pour la période juin-juillet-août.

Situation générale pour la France métropolitaine:

Notre pays pourrait être influencé cet été par des systèmes dépressionnaires souvent situés en Méditerranée, apportant un temps souvent orageux. La partie nord de l'hexagone, au plus proche des anticyclones, serait globalement privilégié malgré une sécheresse de surface localement assez tenace. Au sein de ce type de temps changeant, le mois d'août serait plus anticyclonique, avec un flux s'orientant au sud-est. Cette configuration pourrait être propice à de la chaleur tardive sur notre pays.

Prévisions saisonnières juillet

La prévision numérique a évolué pour le mois de juillet, qui resterait relativement instable dans la continuité du mois de juin. Des "gouttes froides" (dépressions) resteraient fréquentes sur les pays riverains de la Méditerranée (en l'occurence vers les Alpes et l'Italie), générant une évolution orageuse récurrente sur le sud de notre pays. Les régions septentrionales bénéficeraient toujours d'un temps moins instable et plus sec. Les bouffées orageuses persisteraient toujours selon l'axe habituel remontant d'Espagne en direction du centre-est de notre pays. Dans cette ambiance changeante, les températures seraient dans les normales de saison voire légèrement supérieures, mais, dans cette configuration, le risque de vagues de chaleur durable semble minime.

Prévisions saisonnières août

La fiabilité pour le mois d'août reste à affiner : à ce jour, ce serait finalement le mois le plus beau de l'été, avec des températures un peu supérieures aux moyennes de saison ( de l'ordre de +0,5° à +1°C) et un léger déficit de précipitation, surtout sur la moitié nord de la France. Au sud, les orages resteraient encore d'actualité mais dans une moindre mesure (évolution principalement sur les reliefs). En fonction de l'orientation du flux dominant au sud-sud-est, des vagues de chaleur seraient possibles, voire éventuellement un risque de canicule tardive.

Prévisions saisonnières septembre

La fiabilité reste très limitée, mais à ce jour, la configuration météorologique serait dépressionnaire sur l'Europe de l'ouest, dont la France. Cela risque de faire baisser les températures qui, à ce jour, sont prévues "dans les normales", avec une pluviométrie possiblement excédentaire.

En conclusion, l'été 2020 s'annonce assez standard, assez différent des précédents que nous venons de connaître en France métropolitaine. Cette tendance était évoquée dans nos bulletins saisonniers initiaux. Même s'il fait parfois assez chaud, le temps serait plus orageux que l'année dernière à l'échelle de l'hexagone, ce qui pourrait minimiser la sécheresse et les trop fortes chaleurs. La fiabilité de cette tendance saisonnière pour l'été portera vraisemblablement sur le paramètre des précipitations, avec pour notre part la perspective d'un été changeant et nettement plus conforme aux normales. A noter aussi que la plupart des modèles numériques rejoint désormais cette prévision, avec une certaine unanimité. Il reste quand même une incertitude sur la différence éventuelle entre le mois de juillet (plus mitigé) et le mois d'août (possiblement le plus beau mois de l'été).

A l'échelle de l'Europe :

L'été s'annonce plutôt chaud en Europe, surtout vers l'est du continent, avec toujours une récurrence plutôt anticyclonique sur les hautes latitudes (Scandinavie...), apportant un temps plus chaud que les moyennes. A l'inverse, les pressions plus basses en Méditerranée apporteraient un temps fréquemment orageux sur la péninsule ibérique, l'Italie et l'intéreur de la Grèce, et, dans une moindre mesure, sur l'Afrique du Nord : cette configuration serait propice à de fréquents orages et à des répits dans la chaleur estivale, qui devrait alors rester dans les valeurs normales. De courtes canicules sont probables pour l'Afrique du Nord, surtout au mois d'août.

Voir aussi :

Comment sont élaborées les prévisions saisonnières

Notre tendance pour les 4 semaines à venir


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel
** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel