l'assistance météo en direct

Pluies et orages : bilan du week-end des 21 et 22 septembre

Vent - Orage - Tempête
lundi 23 septembre 2019  08H50
Ce week-end, toutes nos régions ont été concernées par des pluies et localement par de violents orages. Ces pluies généralement bénéfiques ont été sans caractère aggravant, excepté dans les Pyrénées-Orientales et en Corse.

Les pluies de ce week-end sont liées à la conjonction de deux phénomènes : en premier samedi une dépression orageuse qui est remontée des Baléares à la Corse et a provoqué de gros orages sur le Roussillon et en Corse, puis dimanche une perturbation atlantique active qui a traversé la France d'ouest en est et a mis fin à une longue période sèche de 34 jours à Paris.

Violents orages samedi en Roussillon et en Corse

Samedi matin, des pluies torrentielles se sont abattues en Roussillon. C'est la région d'Argelès-sur-mer qui a subi les plus gros dégâts avec des inondations. Il est tombé en quelques heures l'équivalent d'1 mois et demi de pluies avec 144mm d"eau.

De fortes pluies ont également touché localement les Cévennes avec 111,6 mm à Castanet le-Haut dans le nord de l'Hérault à proximité des reliefs. Ensuite, dans la nuit de samedi à dimanche, d'autres intempéries ont balayé la Corse avec des rafales de vent qui ont atteint 158 km/h à Ajaccio Parata et 154 km/h à l'Île-Rousses. Des pluies torrentielles ont touché la côte orientale avec 91mm d'eau tombé à Solenzara sous un violent orage, soit l'équivalent d'un peu plus d'un mois de pluie..

Pluies soutenues dimanche et bénéfiques

Dimanche, une perturbation active a traversé la France d'ouest en est. Elle a mis fin à la période de temps sec sur Paris et apporté  5 à 10mm de pluies en Île-de-France. Ces pluies ont été beaucoup plus fortes entre les régions Rhône-Alpes, Languedoc et la Provence avec 20 à 30mm relevés en moyenne mais avec des maximas  jusqu'à 52mm à Alès dans le Gard, 47mm à Miribel-les-Echelles dans l'Isère, 46mm à Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône et 41mm à Montélimar dans la Drôme, ce qui équivaut à 2 à 3 semaines de précipitations.

Un épisode méditerranéen d'ampleur limitée : les raisons

Même si quelques secteurs ont été fortement impactés par de fortes pluies et de puissantes rafales de vent sous orages, les intempéries de ce week-end on été moins intenses et généralisées que prévu. La raison est liée au fait que la forte activité orageuse, initialement envisagée, s'est maintenue en mer Méditerranée au lieu de toucher les terres. Si le risque de fortes pluies présentait une fiabilité assez élevée, il faut reconnaitre que la divergence des modèles de prévisions incitait à émettre certains doutes sur l'intensité et la localisation des précipitations.Ce fut une des raisons du suivi émis par nos services dès vendredi soir et de la diffusion de cartes de probabilité montrant deux scénarios différents. Ces pluies ont été finalement plus bénéfiques qu'aggravantes à quelques exceptions près, atténuant un peu la sécheresse en cours.

A lire aussi

Bilan des intempéries du week-end

Le temps de la semaine : humide au nord, davantage de soleil au sud

Equinoxe d'automne ce lundi

Quelle évolution pour samedi et dimanche prochains (28 et 29 septembre) ?

Météo à 4 semaines : tendance jusqu'au 20 octobre

Nos prévisions saisonnières : automne et début de l'hiver


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel
** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel