l'assistance météo en direct

Orages : des grêlons de 7 cm en Normandie

Pluie - Vent - Orage - Tempête
mercredi 19 juin 2019  12H30
Comme prévu par nos services, une violente dégradation orageuse avec des grêlons de 7 cm s'est produite la nuit dernière en Normandie ainsi qu'au Centre-Ouest de la France. Après avoir suivi l'épisode en direct, voici un bilan de ces orages.

 

L'épisode orageux s'est terminé en cours de matinée avec l'évacuation de forts orages vers la mer du Nord et la Belgique, en passant par la Côte d'Opale.

Ce matin à 7h : les orages perdent progressivement en intensité tout en se décalant au nord-est. Ils restent potentiellement violents vers les littoraux de la Manche. L'accalmie est rapide car ces orages remontent vers la Mer du Nord. D'autres ondées orageuses concernaient le Centre tandis que le ciel était menaçant sur l'Ile-de-France, mais sans conséquence.

La nuit passée : les orages ont été violents. On a relevé 5349 impacts de foudre jusqu'à minuit, dont 2451 en Nouvelle-Aquitaine et 2619 en Normandie (source météorage). Les averses de grêle étaient très localisées mais néanmoins très fortes, en particulier en Mayenne, dans le Calvados et dans l'Orne. On a relevé dans l'ensemble 4 à 5 mm/h et localement 23 mm/h dans les Deux-Sèvres et la Basse-Normandie, l'équivalent d'un peu moins de 2 semaines de pluie. Les rafales ont également été violentes avec 80 à 109 km/h au passage des orages entre les Deux-Sèvres et la Haute-Vienne.

A 22h30 : de violents orages continuent d'éclater sur le centre et l'est du Calvados. Ils atteignent la Seine-Maritime. Ces orages s'accompagnent de chutes de grêle. A Flers, des grêlons de 4 à 5 cm de diamètre ont été observés dans le centre-ville.

D'autres orages, liés au passage du front froid, éclatent le long des plages d'Aquitaine où ils sont ponctuellement forts.  D'autres orages, plus isolés, se produisent en Bretagne et du Béarn au Limousin. Tout au long de la nuit, cette activité orageuse va se maintenir sur les régions de l'ouest et du nord, et s'étendre du bassin parisien aux Hauts-de-France.

A 22h : les orages présents sur le Calvados et l'Orne progressent de la Seine-Maritime à l'Eure où ils restent virulents. Ces orages s'étendront cette nuit des Hauts-de-France à la région Centre en passant par le bassin parisien.

D'autres orages éclatent sur le centre de la Bretagne, de manière plus isolée et moins violente que ceux de Normandie.

Enfin une ligne d'orage se met en place le long de la façade aquitaine, toujours en liaison avec le passage du front froid qui en se heurtant à de l'air très chaud apporte une forte instabilité orageuse tout au long de la nuit du sud de l'Aquitaine au Limousin.

 

A 21h30 : la ligne de violents orages continue de balayer le Calvados et s'étire de Caen à l'ouest du département de l'Orne. Les villes du Havre, Vimoutiers, Alençon, Lisieux, Falaise et La Ferté-Macé seront touchées par ces orages d'ici 22h30. Ces orages s'accompagnent d'une intense activité électrique et de chutes de grêle réduisant fortement la visibilité. Prudence si vous circulez sur le département du Calvados actuellement. 25 mm de pluies ont été recueillis en seulement 10 minutes à Clécy (14). Plus de 3700 éclairs ont été relevés sur le seul département du Calvados ce soir, et 1200 dans l'Orne.

A 21h : un axe pluvio-orageux intense est en place entre l'ouest du département de l'Orne et celui du Calvados. Ces orages sont de courte durée (30 minutes) mais revêtent un caractère violent. Des chutes de grêle sont observées sous ces orages dans la région de Bayeux (14). D'ici 21h30, ces orages ponctuellement violents atteindront les secteurs de Caen (14) et de Flers (61).

A 20h : des orages se développent entre la région de Laval dans la Mayenne, le sud du département de la Manche (50) en remontant vers l'ouest du Calvados (14). Ces orages ont tendance à se renforcer très rapidement depuis quelques minutes et se dirigent vers la région de Caen. Sous ces orages, de la grêle a été observée entre Vire et Sain-Lô. Sur les Hauts-de-France, quelques averses se déclenchent également, sans aucun caractère aggravant pour le moment.

A 19h : malgré la présence d'un ciel menaçant entre la Bretagne, la Normandie et les Hauts-de-France, l'activité orageuse ne parvient toujours pas à se mettre en place. Ce retard concernant le démarrage des orages est lié en partie à la circulation d'air chaud et sec dans les basses couches de l'atmosphère et au niveau du sol, qui limite fortement le développement de cette instabilité. Néanmoins, quelques ondées orageuses sont signalées sur les collines d'Artois, sans aucun caractère aggravant pour l'instant.

A 18h : des cumulonimbus se développent dans une masse d'air de plus en plus lourde et instable de la Seine-Maritime à la Somme et notamment sur la côte d'Opale. Les premières averses sont observées, qui prendront un caractère orageux d'ici 19h entre Rouen, Amiens et Abbeville. D'autres ondées, très dispersées, se produisent sur le nord des Yvelines et l'ouest du Val-d'Oise, ainsi qu'entre Arras (62) et Valenciennes (59).

A 17h : les orages tardent à se développer en raison d'une masse d'air moins humide que prévue, de même qu'une instabilité moins forte. Cette évolution repousse le risque orageux à partir de la soirée sur la Normandie avant de s'étendre très progressivement aux autres départements placés en alerte.

A 16h : l'accalmie se prolonge plus longtemps que prévu avec seulement quelques ondées du Cotentin à la côte d'Albâtre. Les orages sont attendus à partir de 18h et dans la soirée entre Normandie et Pas-de-Calais.

A 14h : la cellule orageuse qui a traversé la Bretagne dans la matinée s'est évacuée en Manche. Une accalmie se produit sur le front des orages avant une reprise de l'activité par la Normandie dans les prochaines heures. On note toujours un important contraste de température entre 14°C à Cherbourg et 28°C au Mans.

 

A 12h : un orage traversait la Bretagne, du Morbihan vers les Côtes d'Armor, ponctué de nombreux impacts de foudre mais sans violence particulière. Depuis ce matin, les cumuls pluviométriques sont restés modérés, entre 6 et 13 mm sur le Morbihan. Il se dirigeait vers la Manche et devrait s'évacuer en mer. Mais ces premiers orages apportent l'humidité nécessaire aux orages suivants, qui se réactiveront cet après-midi entre les collines du Maine et la Basse Normandie. Le ciel nuageux a freiné la hausse des températures et il ne faisait que 14°C à Cherbourg, 21°C à Caen mais déjà 24°C à Nantes dans une ambiance un peu lourde.

Situation : une dépression traverse le nord-ouest

Depuis ce mardi matin, la dégradation orageuse a débuté sur la Bretagne et les Pays de la Loire. La Chaîne Météo a émis un comuniqué spécial à ce sujet. Les orages vont prendre de la vigueur au fil de l'après-midi avant un maximum d'intensité en Normandie et sur la Picardie en début de soirée.

 

Les images du satellite montraient depuis ce matin un enroulement nuageux au sud de la Bretagne, avec déjà les premiers orages et des impacts de foudre jusque sur les Côtes d'Armor. Après une légère atténuation des pluies sur cette zone en matinée, les orages ont repris de la vigueur en fin de matinée sur la Loire-Atlantique.

Evolution attendue jusqu'à 16h

Le début d'après-midi reste instable entre la Loire-Atlantique et la Basse-Normandie, mais sans intensité particulière. On notera un risque de multiplication des averses orageuses entre l'Orne, le Perche et l'Eure, et sur le Calvados. C'est à partir de 16h que l'intensité des orages devrait s'accentuer rapidement.

De 16h à 18h : intensification des orages

En fin d'après-midi, les orages deviendront forts sur la Normandie ainsi que sur les départements limitrophes, en direction de l'Eure-et-Loir et l'ouest parisien. Dans une ambiance lourde, les nuages deviendront alors menaçants et des orages se développeront rapidement. Ils pourront s'accompagner de chutes de grêle et de fortes bourrasques de vent. Les orages les plus forts circuleront de l'Eure vers la Seine-Maritime et au nord de Paris. La capitale elle-même pourrait être touchée par des orages épars, plus tard dans la soirée.

 

De 18h à 20h : orages vers les Hauts de France

La soirée s'annonce électrique surtout au nord de la Seine, puis, plus tard, vers la Champagne-Ardennes. Mais les plus violents d'entre eux auront concerné la Seine-Maritime et la Somme, où des chutes de grêle et de puissantes rafales de vent sont possibles. Des inondations locales sont possibles en raison de très fortes pluies qui pourront s'abattre.

Lire aussi :

Retour sur les orages de grêle du week-end dernier

La formation des orages

Les nuages d'orage


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel
** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel