l'assistance météo en direct

Tempête au nord de la France hier : des rafales records

Pluie - Vent - Tempête
lundi 11 mars 2019  13H03
Une tempête a touché le nord de la France ce dimanche. Des rafales de vent records pour un mois de mars ont été enregistrées. Cette tempête, la plus forte depuis la tempête Zeus le 7 mars 2017, a provoqué de nombreux dégâts dans les Hauts-de-France.

Ce dimanche, une tempête a balayé le nord du pays. Les rafales ont souvent dépassé les 110 km/h aussi bien en mer que dans l'intérieur des terres entre la Normandie et les Hauts-de-France. Des valeurs records pour un mois de mars ont été enregistrées, avec 126 km/h à Arras (62), 120 km/h à Cambrai (59) et 110 km/h à Metz (57). (photo : tempête ce dimanche à Boulogne sur Mer / Crédit Flo.B)

Pourquoi une telle force ?

Depuis vendredi, les services de La Chaîne Météo et Météoconsult surveillaient le creusement d'une petite dépression au large de l'Irlande. Cette petite dépression a vu sa puissance décuplée par la présence au-dessus d'elle d'un puissant Jet Stream (vents d'altitude) qui soufflait à près de 250 km/h et qui a propulsé cette dépression vers le nord de la France et la Belgique ce dimanche.

Ainsi, cette dépression s'est trouvée en phase avec le jet Stream, ce qui lui a donné toute sa puissance.

Jusqu'à 150 km/h dans les Vosges, 126 km/h à Arras

La tempête a d'abord touché le littoral nord de la Bretagne en fin de nuit de samedi à dimanche. Puis elle a rapidement atteint la Normandie avec une rafale à 136 km/h à Gatteville dans le nord Cotentin. En continuant à progresser, des vents à plus de 100 km/h ont commencé à être observés dans les terres comme à Rouen (100 km/h) et Caen (103 km/h).

Puis les vents les plus forts ont atteint les Hauts-de-France où la tempête a donné toute sa force avec des rafales qui ont parfois dépassé les 120 km/h comme à Arras et Cambrai, et 115 km/h à Lille. C'est dans les Vosges que les rafales les plus fortes ont été observées avec 148 km/h au Markstein (68), à 1200 m d'altitude.

Une tempête rare à cette époque de l'année sur les Hauts-de-France

Il est peu habituel qu'une tempête balaie les Hauts-de-France au mois de mars. La survenue d'un tel phénomène en mars est d'1 fois tous les 5 ans en moyenne. C'est la deuxième tempête à toucher la France depuis le début du mois de mars. Elle s'est montrée plus intense que la tempête FREYA de dimanche et lundi passés où dans les terres, la rafale la plus forte a été de 115 km/h à Colmar.

De nombreux dégâts

Cette tempête a provoqué de nombreuses chutes d'arbres et de branches. Une partie du trafic ferroviaire a été interrompu jusqu'en fin d'après-midi sur les Hauts-de-France. De nombreuses routes ont été coupées à cause des arbres tombés sur les chaussées. Au total, ce sont près de 40.000 foyers qui ont été privés d'électricité cet après-midi sur les Hauts-de-France.

Le Grand-Est et la région parisienne en limite des vents les plus forts

Cette tempête a débordé en région parisienne avec quelques rafales qui on atteint plus de 100 km/h, comme à Orly (103 km/h) et Magnanville (95). Des Ardennes à la Lorraine, quelques rafales ont frôlé ou dépassé légèrement les 100 km/h comme à Chouilly (111 km/h) dans la Marne, Metz (110 km/h), Scheibenhard (109 km/h) dans le Bas-Rhin, Mulhouse (105 km/h) dans le Haut-Rhin, Villette dans la Meuse (101km/h), Volmunster (100 km/h) en Moselle.

Une tempête d'occurence décennale

Le 7 mars 2017, une tempête de force comparable et même nettement supérieure en bord de maer avait concerné l'ouest de la France : il s'agissait de la tempête Zeus, battant aussi des records de vent, avec notamment 193 km/h à Camaret (29) et 185 km/h au Cap du Dramont, sur la Côte d'Azur. Mais les régions situées au nord de la Seine n'avaient pas été touchées, ce qui marque une différence avec la tempête de ce dimanche. Dans les deux cas, ces tempêtes surviennent en moyenne tous les dix ans, mais sur des zones différentes.

Pour aller plus loin :

Tempête Zeus le 7 mars 2017

Des tempêtes en mars : est-ce normal ?

Cette semaine sous surveillance 

Quel temps pour samedi et dimanche prochains ? 

Prévisions saisonnières pour le printemps 


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel
** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel