l'assistance météo en direct

La grande tempête rouge de Jupiter

jeudi 13 juillet 2017  18H52
Depuis le 6 juillet 2016, la sonde Juno, missionnée par la NASA, aura accompli son tour de la plus grande planète de notre système solaire : Jupiter. Ce lundi 10 juillet, la sonde s’est approchée au plus près d’un phénomène célébrissime de notre système solaire ; l’œil rouge de la planète, connu comme l'une des plus grandes tempêtes du système solaire.

 

Qu'est-ce que la Grande Tache rouge de Jupiter ?

Observée pour la première fois en 1665 par Cassini, cette tâche a longtemps intrigué. Et il y a de quoi : bien que la taille de la Grande Tache diminue, elle est assez grande pour contenir la Terre 1,3 fois ! Les dimensions sont énormes : 15000 kilomètres de large sur 12000 kilomètres de long. La sonde Juno s'est approchée à 3500 kilomètres du phénomène, nous livrant des images spectaculaires.

La Grande Tache rouge de Jupiter correspond à un anticyclone : la tache tourne dans le sens antihoraire (sens inverse des aiguilles d'une montre) dans l’hémisphère sud, à l'instar des anticyclones sur Terre, et ce en raison de la force de Coriolis. 

Sur Terre, l'anticyclone fait souvent penser à un temps stable. Or, l’anticyclone de Jupiter est une tempête gigantesque faisant penser à un cyclone, contrevenant à la météorologie classique sur Terre. Pourquoi ? les astronomes n’observent que le sommet de la Grande Tache rouge de Jupiter, soit la haute atmosphère. Tandis que sur Terre, nous observons les dépressions dans la basse atmosphère. Dès lors, il n’est pas exclu qu’il se produise un phénomène de dépression dans les couches les plus basses de Jupiter, non observées, donnant lieu à un système anticyclonique en haute atmosphère, lieu d’observation des astronomes.

 

Autres caractéristiques par rapport à la Terre

Les autres propriétés de cette tempête anticyclonique sont dantesques. Elle possède des vents alentours soufflant à des vitesses de 700 km/h. Par rapport à la Terre, le vent le plus fort jamais enregistré était de... 484 km/h (plus ou moins 32 km/h). Il s’agissait d’une des tornades provenant de l’outbreak survenu en Oklahoma lors de l’année 1999 ayant fait 36 victimes. Au niveau des températures, la moyenne y est de -160°C, et de 3 à 4°C au centre de l’anticyclone.

En dépit de ces températures basses, il a été montré, par l’université de Boston, que la Grande Tache rouge de Jupiter réchauffait la planète en redistribuant la chaleur de la surface vers la haute atmosphère au-dessus de l'oeil rouge.

Dans les prochains jours, la NASA publiera encore de nouvelles photos. Nul doute que du côté esthétique, les fans d’astronomie en auront pour leurs yeux. Scott Bolton, responsable de la mission, et son équipe du Southwest Research Institute à San Antonio, quant à eux, décrypteront les images dans le but d’en apprendre toujours plus.

A voir aussi :

Spectaculaire tornade en Iowa


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel
** 3264 : numéro court de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel