l'assistance météo en direct

L'iceberg de Larsen C et le niveau de la mer

jeudi 13 juillet 2017  18H52

Contrairement à ce que relaient certains médias, le niveau de la mer n'augmentera pas suite au détachement d'un énorme iceberg de la barrière de glace Larsen C. Explications.

Ce mercredi, la fissure de la barrière de glace Larsen C a créé un des plus gros icebergs observés. Pour vous donner un ordre de grandeur : sa superficie est égale à 6000 km² c’est-à-dire 50 fois la taille de Paris. Cet iceberg a une longueur de 200 km et fait 350 mètres de haut. Pour le poids, les scientifiques l’estiment à un million de million de tonnes. Ce morceau de glace gargantuesque interroge les scientifiques. Si le réchauffement climatique semble être une des conditions de sa formation (ou rupture), les scientifiques préfèrent rester prudents et ne parlent pas de causalité pour autant (bien que cela soit cohérent, selon Gaël Durand du CNRS).

Si l’inquiétude est compréhensible face à ce phénomène, certaines opinions erronées qui en découlent le sont moins. Nous écrivons cet article afin de démentir ce qui est relayé par certains médias, à savoir que le niveau de la mer va augmenter de façon considérable, provoquant quelques catastrophes à venir.

Nous serons brefs. Prenez un verre d’eau avec un glaçon. Si le glaçon fond (ou même s’il ne fond pas) le niveau de l’eau ne s’élèvera pas quoiqu’il arrive. Et ceci en vertu d’un principe très simple hérité d’Archimède.

Ainsi, que l’iceberg se soit détaché ou non, le niveau de la mer ne montera pas en conséquence par rapport à avant. Le niveau restera égal. Pour achever de convaincre la fausseté de la thèse selon laquelle le niveau de la mer augmenterait, les scientifiques ne peuvent qu’en cette heure formuler des hypothèses sur l’évolution de l’iceberg qui s’est détaché de la barrière de glace Larsen C, à savoir sa longévité, sa trajectoire. Ce qui est certain, c’est que le niveau de la mer restera le même par rapport à cet événement.


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel
** 3264 : numéro court de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel