l'assistance météo en direct

Une première quinzaine de juin chaude et peu arrosée

samedi 17 juin 2017  06H19
Si l'on fait le bilan météo des quinze premiers jours du mois de juin, on constate un excédent de températures de l'ordre de 1,3°C par rapport à la normale. Les précipitations présentent un déficit de 23% et l'ensoleillement un excédent de 9%.

Dans la lignée d'un mois de mai chaud (excédent de +1,4°C moyenné sur la France), cette première moitié du mois de juin a été estivale et chaude même si l'on a observé une période plus fraîche du 3 au 7. C'est dans le nord-ouest que l'excédent de témpérature est le plus faible (+0,2°C à Nantes et Brest) car les pics de chaleur ont été modérés et peu durables. Au contraire, du Midi-Pyrénées à la vallée du Rhône la chaleur a été intense et durable d'où un excédent de plus de 2°C.

Des précipitations encore insuffisantes

Si quelques dégradations pluvio-orageuses se sont produites en ce début de mois de juin, elles ont provoqué des précipitations très hétérogènes comme souvent lors de temps instable et orageux. Dans un contexte de sécheresse qui s'est installée depuis quelques mois, ces pluies restent insuffisantes. A noter que les précipitations orageuses ont évité l'extrême sud-est et la Corse ; il n'est pas tombé une seule goutte d'eau sur des villes comme Nice et Toulon et un seul millimètre à Ajaccio. Sur ces régions, les fortes chaleurs sont un facteur aggravant aussi bien pour la sécheresse que pour le risque d'incendies de forêt.

 

Un ensoleillement assez généreux

Malgré quelques dégradations nuageuses, le soleil a pu brillé généreusement en cette première quinzaine de juin, hormis sur la pointe bretonne et la côte basque où les nuages ont été plus tenaces.

 

Vers un deuxième quinzaine toujours chaude et peu arrosée ?

Pas beaucoup de changement attendu au cours de la seconde quinzaine de juin. Les conditions météo devraient rester estivales ces prochains jours avec du soleil, des pics de chaleur et des dégradations orageuses passagères et ne concernant pas tout le pays. Les températures resteraient nettement au dessus des normales de saison. On s'acheminerait donc vers un mois de juin particulièrement chaud mais on ne devrait pas battre le mois de juin 2003 où l'excédent avait atteint 4°C.

Voir aussi :

 

Ce week-end : nouveau pic de chaleur

La tendance météo à 4 semaines, jusqu'à la mi-juillet


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel
** 3264 : numéro court de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel